Weerana Talodsuk

Le combat de Rama et de Todsakan

Invitation à Pichet Klunchun

À l’occasion de l’exposition Ultime combat. Arts martiaux d’Asie, remontez à l’origine mythique des arts martiaux à travers le khon, la danse masquée thaïe, dans sa forme traditionnelle et très contemporaine, autour du danseur et chorégraphe Pichet Klunchun.

A propos du spectacle

Cette pièce présente la grande tradition du khon classique thaï à travers deux épisodes majeurs du Ramakien – la version thaïe du Ramayana -, dans lesquels les artistes déploient leur virtuosité pour la danse comme pour les combats stylisés.

Le théâtre masqué royal de Thaïlande (khon) est un genre de pantomime accompagné par l’orchestre de cour composés de xylophones, métallophones, hautbois et percussion. Comme souvent dans les arts du spectacle d’Asie du Sud-Est, un narrateur prête sa voix à tous personnages.

Dans sa forme classique il met en scène le Ramayana thaï (Ramakirti) et des acteurs exclusivement masculins, contrairement aux genres non masqués, au répertoire plus vaste et traditionnellement interprétés par des femmes.

Probablement d’origine khmère ou javanaise, le khon est mentionné dans les chronique thaïes depuis le XVème siècle. La représentation de khon privilégie les scènes de combat aux chorégraphies spectaculaires, menées par Rama, figure idéale du roi divin et conquérant.

Le spectacle retrace l’histoire de l’enlèvement de Sita, la femme de Rama, par le roi-démon Todsakan, et la grande bataille qui s’en est suivie entre Rama et lui.

Todsakan, le grand roi démon, a entendu parler de la beauté de Sita par sa sœur. Lorsqu’il voit Sita, il est dévoré de passion et il décide de l'enlever. Il ordonne alors à son cousin, Maris, de se transformer en cerf doré afin d'attirer Rama, et laisser ainsi la voie libre pour l'enlèvement de Sita. Alors qu'elle est seule, Todsakan se déguise en ermite pour s'approcher d’elle et arrive à l'enlever. Rama cherche alors à la libérer, et les grandes batailles contre Todsakan commencent : l'armée des singes, qui est celle de Rama, affronte celle des démons, mêlant les techniques de combat des humains, des singes et des démons.

Porté par 12 danseurs formés à la discipline exigeante du khon, et par 9 musiciens et narrateurs présents sur scène, cette pièce illustre de façon spectaculaire la tradition royale de la danse masquée thaïe.

 

Photos ©Weerana Talodsuk

  • Distribution

    Pichet Klunchun Dance Company

  • Duration:  01:15
  • Place:   Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • TimeSlots:
    The Friday 17 December 2021 from 20:00 to 21:15

    The Saturday 18 December 2021 from 18:00 to 19:15

    The Sunday 19 December 2021 from 17:00 to 18:15
  • Accessibility:
    • Handicap moteur
  • Public:   Family, All publics
  • Categorie : Events
  • Events ticket
    Full price:  20,00 €
    Reduce rate:  15,00 €

    Click here to see all rates
  • As part of:   Invitation à Pichet Klunchun

Le combat de Rama et de Todsakan

© Weerana Talodsuk
×